La portabilité du DIF

En cas de rupture ou de fin du contrat de travail ouvrant droit à une prise en charge par le régime d’assurance chômage, la somme correspondant au solde du nombre d’heures acquises au titre du DIF (nombre d'heures disponibles x 9,15 €), est utilisable, selon le cas, soit auprès du nouvel employeur, soit pendant la période de chômage.

Lorsque le demandeur d’emploi en fait la demande, la somme acquise au titre du DIF et non utilisée permet de financer tout ou partie d’une action de bilan de compétences, de VAE ou de formation. La mobilisation de cette somme a lieu en priorité pendant la période de prise en charge de l’intéressé par le régime d’assurance chômage. Elle se fait après avis du conseiller Pôle Emploi qui accompagne l'intéressé.

Lien officiel