evolution pro

Faisons connaissance !

  • Formation de Formateur

La Référence

formation-neosphere

en savoir plus...

Le lâcher-prise est à la gestion du stress, ce que l’aspirine est au mal de crâne : sa solution de base, facile à emporter partout et efficace pour obtenir un soulagement immédiat.

Il existe bien entendu, plusieurs définitions du lâcher-prise. Pour notre part nous préférons une approche très opérationnelle basée sur l’image d’une balance de l’anxiété. Elle est issue de l’expérience et inspirée des plus vieux enseignements Bouddhistes. Pratiquer le lâcher-prise, c’est réduire de suite les causes de notre insatisfaction et gagner autant en bien-être, mais comment cela fonctionne-t-il ?lacher prise neo sphere

Imaginons une balance : sur le premier plateau de la balance (en dehors de l’apparition des contraintes professionnelles et privées qui nous assaillent), déposons les quatre causes d’insatisfactions auxquelles les humains que nous sommes sont confrontés : des causes physiques qui peuvent se résumer en trois points : la maladie, l’inévitable vieillissement et la mort inéluctable. Bien entendu, tout ceci n’est pas très gai, d’autant plus que nos attentes nous poussent vers une espérance de bonne santé et de vieillesse retardée. Les fabricants de cosmétiques y trouvent leur richesse. Des attentes psychologiques : l’amour avec l’espoir d’aimer et d’être aimé pour toujours ; le pouvoir, clé de l’influence sur les êtres et les évènements (qui pousse tellement fort les femmes et les hommes politiques dans leurs carrières) ; et l’argent pour tout ce qu’il permet, et pour les rêves qu’il génère. Les sites de jeux et de rencontres vous remercient. L’impermanence de chacun des éléments évoqués dans les deux points précédents, qui fait que chaque objectif atteint le sera de façon éphémère.

Chacun sait que la jeunesse et la beauté passent, que le pouvoir ou la richesse sont fragiles et que notre santé tient finalement à peu de choses. Enfin, notre tendance à imbriquer ces divers éléments dans un même ensemble d’espérances, rend encore plus fragile un état de satisfaction passager. Nous voulons tout : être en même temps belle et beau, jeune et riche, en bonne santé et admiré(e)… Evidemment ces postures complexes rendent nos perspectives de bonheur encore plus aléatoires. Sur l’autre plateau de notre balance, plaçons nos deux moteurs principaux d’actions : Les désirs, qui certes sont le soutien de notre motivation, mais qui sont aussi à l’origine de la recherche d’un « toujours plus » qui mène à une quête sans fin.

Il n’y a pas de plus grand malheur que de ne pas savoir se contenter de ce que l’on a… A vouloir toujours et encore plus d’objets, d’argent, d’amour et de pouvoirs, on se crée une ligne d’horizon qui recule toujours au rythme auquel on avance et qui nous empêche d’atteindre ce que nous pensons être le bonheur. Il en est ainsi de ces dames qui refusent de vieillir et qui courent derrière leur jeunesse enfuie, à coup d’inutiles chirurgies qui les ridiculisent. Des lèvres en bec de canard rendent-elles heureuse ? Les rejets et répulsions créent dans notre équilibre, autant de désordres que nos désirs impossibles à assouvir. Celui qui porte en lui un tison rougeoyant de rancœur est le premier à se brûler à son propre feu…

Malheureusement, il y a quantité de choses, d'événements et de personnes déplaisantes que nous ne pouvons éviter dans notre quotidien et le rejet de ces obligations souvent incontournables, est une importante source de stress qui pourrait facilement être évitée. Accompagne, ce que tu ne peux empêcher ! L’image de la balance prend maintenant tout son sens, car la correspondance entre nos désirs et rejets, et nos sources de douleurs est évidente. À chaque fois que j’allège le poids de mes envies ou de mes répulsions, je fais baisser le niveau de mes douleurs.

Inversement, chaque nouveau désir, chaque attente insatisfaite, chaque tison brûlant que je prendrai en main, alourdira le poids de mes manques et aggravera ma frustration. Comment faire ? Bien souvent, une simple prise de conscience de ce phénomène qui prospère en nous, peut nous apporter un mieux-être significatif par effet de lâcher-prise. Abandonner une partie de nos désirs inutiles et une part de nos rejets infondés, soulage, simplement en se demandant pourquoi ? Pourquoi réaliser telle action ? Acquérir tel objet ? Pourquoi vouloir écraser tel collègue, pour quelles raisons liées à mon égo ai-je envie d’agir ?

La réponse est généralement limpide et la solution immédiate. Que le collègue fasse donc sa route, que j’admette n’avoir besoin que d’un seul objet pour un même usage, ou que je renonce en toute lucidité à mener une action valorisante mais … inutile. En quoi, cette envie ou le rejet de telle personne est-il vraiment fondé et que va-t-il m’apporter concrètement ? La liberté n’est pas forcément dans la victoire, mais on la trouve toujours dans le pardon, le recul et parfois dans l’indifférence.

Il existe d’autres outils et d’autres méthodes utilisées dans nos formations, mais nous évoquerons bientôt ici de nouvelles pistes, pour toujours moins de stress et un peu plus de joie.

Quelques références...

  • 10 - logo-beagile.png
  • 15 - logo-belambra.png
  • 17 - logo-pole-emploi.png
  • 20 - logo-mgen.png
  • 23 - logo-fongecif.png
  • 25 - logo-laligue.png
  • 27- logo-conseil-var.png
  • 35 - logo-pall.png
  • 38 - logo-appartcity.png
  • 40- logo-agefos.png
  • 45 - logo-plateforme-batiment.png
  • 50 - logo-labodelmas.png
  • 53 - logo-ff.png
  • 55 - logo-clesi.png
  • 60 - logo-lmde.png
  • 65 - logo-ch-martigues.png
  • 70 - logo-age-vie.png
  • 75 - logo-defense-mobilite.png
  • 80 - logo-ime-haut-var.png
  • 85 - logo-institut-erickson.png
  • 90 - logo-fleurdebach.png
  • 95 - logo-ch-sudfrancilien.png
  • 97- logo-les-formateurs.png