bandeau actualite

L’expérience et l’observation nous amènent parfois à prendre le contrepied des idées admises habituellement. Quand le terrain parle à un manager, c’est souvent rugueux...

L'entreprise a changé : perte d’une certaine idée des valeurs du travail (le bonheur est ailleurs qu’au bureau), confusion entre les mondes privés et professionnels (héritage des smartphones), accélération des rythmes, élargissement des choix (merci Internet), crise...

Le manager doit donc s’adapter : les principes managériaux et paternalistes des années 80 à 2000 sont devenus des concepts naïfs et l'arrivée de la génération Y (les 20/30 ans) que la pratique des mondes virtuels à rendue prompte au copinage et exigeante, amplifie le mouvement.

Tous les managers qui suivent des formations de « management » trop académiques le savent : la réalité d’aujourd’hui va à l’encontre des principes expliqués dans les écoles. Les cours de management ont souvent 20 ans de retard et entre temps, le métier de manager est devenu l’un des plus difficiles au monde, moins gratifiant et beaucoup plus risqué.

Alors, à quoi sert un coach ?
À partager, réfléchir, apprendre, sortir de crise, se reconvertir parfois et... survivre dans l’entreprise. Proche d’un manager qui doit réinventer sa pérennité au milieu des pertes de repères, le coach sera son accompagnateur dans la modernité, pour créer de la richesse et aussi… contribuer un peu à son bonheur.